Migration S/4Hana dans l’aéronautique – Retour d’expérience de Pierre Fauré, consultant sénior

Migration S/4Hana dans l’aéronautique – Retour d’expérience de Pierre Fauré, consultant sénior

Pierre Fauré est un consultant fonctionnel sénior qui a œuvré une partie de sa carrière pour le compte d’une ESN leader puis comme indépendant en tant que partenaire privilégié de Signe +. Il s’agit d’un véritable expert dans son domaine, avec plus de 20 ans d’expérience dans l’industrie pharmaceutique et aéronautique. Tout au long de sa carrière, Pierre a toujours fait preuve d’une volonté certaine à pousser l’expertise de la production et de la logistique SAP, PP et Supply Chain notamment.

C’est donc tout naturellement que Pierre a été proposé par Signe + pour une mission de migration SAP vers S/4Hana pour le compte d’un équipementier aéronautique leader de son marché.

Après 2 ans de mission il nous livre aujourd’hui son ressenti en toute transparence et honnêteté sur les contraintes inhérentes à cette migration, et surtout les difficultés rencontrées dans sa mise en œuvre. 

Quel était le contexte du projet ?

Il s’agissait d’une installation S/4HANA chez un équipementier aéronautique en remplacement des systèmes existants (green field pour les initiés) sur l’ensemble des modules SAP, avec la brique Fiori à intégrer également. Tous les modules de la chaine étaient ainsi touchés, aussi bien la vente, la production, les achats ou encore la logistique. 

Quelles ont été les différentes phases du projet ?

La réussite d’un tel projet de migration passe nécessairement par la décomposition du process en étapes clés.

D’abord une phase de cadrage et de planification, nécessaire pour auditer et analyser la structure en place et l’impact des changements à opérer, puis une phase de conception avant de finir logiquement par une phase de tests et d’implémentation.

Concrètement la phase de cadrage s’est déroulée de façon efficiente, mais les premières difficultés ont été rencontrées lors de la phase de conception.

Quelles ont été ces difficultés rencontrées ?

De mon point de vue concernant les grands changements inhérents à S/4Hana je dirais qu’il y a deux axes majeurs de difficulté que j’ai pu rencontrer :

  • Le premier axe repose sur la confrontation entre la composante informatique, historique de SAP, et la nouvelle approche plus graphique, l’expérience utilisateur permise notamment par SAP Fiori mais très technique côté consultant.
  • Le deuxième axe de difficulté dépend du moteur SAP lui-même. On ne peut plus faire les mêmes choses que dans les versions précédentes. Certaines solutions utilisées jusqu’à présent ont des fonctionnalités réduites ou n’existent plus, tous les réflexes acquis doivent ainsi être repensés et vérifiés, ce qui entraine une phase de tests bien plus importante et chronophage. 

« Le passage de ECC 6.0 à S/4Hana est déjà un changement technique fort, mais il vient aussi remettre en cause toutes vos certitudes. Concrètement, malgré mes 20 ans d’expériences, j’étais un junior sur S/4Hana ! ».

Aux vues de ces difficultés, quelles solutions peuvent être apportées ?

D’un côté il est important d’avertir les clients finaux en amont, sur ce que j’appellerais « le mythe de S/4Hana ». Il y a en effet beaucoup d’attentes autour d’un tel projet, attentes largement insufflées par les efforts commerciaux et les promesses de nouvelles tuiles, mais attention à la désillusion !  Certes les opportunités sont immenses avec S/4Hana mais cela ne se fait pas sans efforts et anticipation. 

Afin de réussir un tel projet, il est nécessaire de bien planifier en amont les répercussions de ce changement et d’être certain de la maturité des équipes en interne pour assurer une conduite du changement efficace. L’ensemble de l’équipe projet se doit d’être averti et au fait des conséquences d’un tel changement.

Pour les consultants qui interviennent sur ce type de migration, il est important de bien connaître et comprendre le Core Model client existant. Il faut aussi savoir faire preuve d’une grande capacité de remise en question et d’une certaine abnégation pour assurer la réussite d’un tel projet.

Grâce à cette expérience, quelles sont selon vous les best practices à en retirer pour vos confrères ?

En toute humilité, si je dois en retirer des conseils à mes confrères consultants, ce serait les suivants :

  • La formation est primordiale : il faut sans cesse vous former aux nouveautés et vous forcer à vous tenir au courant des dernières versions et reveals. 
  • Osez vous remettre en cause et acceptez le changement ! Sortez de votre zone de confort.
  • N’ayez pas peur d’approfondir, de comprendre les principes sous-jacents, d’aller plus en profondeur et éviter ainsi de devancer la maturité technique de SAP.

Pour conclure, d’un point de vue personnel, quels sont les enseignements que vous pouvez en dégager ?

« S/4Hana c’est une véritable leçon d’humilité ! » 

D’un point de vue personnel il est évident que ce projet a été extrêmement formateur. 

J’ai pu vivre la courbe des espérances et des désillusions, j’en ressors désormais aguerri. 

J’ai pu mettre les mains dans le cambouis à la fois pour S/4Hana et Fiori, ce qui vient élargir mon « scope » de connaissances déjà acquises.

Je suis donc prêt et j’ai hâte de mettre cette expérience au service de nouveaux projets, avec et pour Signe Plus !

Signe +
0 Commentaires
Laisser un commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter
pour suivre l’actualité du marché SAP

S'inscrire